En réalité, ces fausses crèmes brûlées sont des flans de carotte sans œufs au tofu soyeux. On peut les déguster au sortir du four quand leur consistance ressemble à une purée soufflée ou froides quand la crème a figé.
J'ai choisi de parfumer avec du gingembre et aussi avec l'un de ses cousins, le galanga (ou galangal), un rhizome au parfum également chaud et citronné bien que plus poivré.


J'accompagne avec un mélange de quinoa blanc et sauvage, noir et craquant. Pour décorer, j’ai posé quelques violettes sauvages...

Les flans de carotte
600 g de carottes
1/2 c. à c. de gingembre en poudre
1/2 c. à c. de galanga en poudre
1 c. à s. d'arrow-root
400 g de tofu soyeux

Faites cuire les carottes coupées en morceaux à la vapeur douce dans une cocotte à fond épais.
Versez le tofu soyeux dans un blender avec les épices et l’arrow-root, ajoutez les carottes cuites. En mixant vous obtenez une crème, goûtez-la pour ajuster l’assaisonnement et saler.
Remplissez 6 petits plats à four et faites cuire environ 25 minutes à thermostat 6 (180 °C).
C’est prêt lorsque les flans gonflent et se craquèlent.

Le quinoa
100 g de quinoa (la moitié de quinoa noir dit sauvage)
sel rose, 1 c. à s. d’huile de sésame

Faites cuire le quinoa dans deux fois son volume d’eau dans une casserole sur feu très doux et en posant un couvercle.
Quand il n’y a plus d’eau, laissez bien gonfler (même si le quinoa sauvage reste toujours un peu croquant).
Assaisonnez avec l’huile de sésame additionnée de sel rose très fin, mélangez avant de servir en accompagnement des flans de carottes.


D'autres découvertes pour cuisiner le quinoa : qu'il soit blanc ou sauvage, entier, germé, soufflé, transformé en flocons, en farine, en crème ou en lait...
Je l'ai utilisé sous toutes ses formes en 70 recettes dans mon livre Quinoa.

Vous pouvez aussi consulter l'index des recettes à la carotte et des recettes au tofu soyeux du blog.